Crimes et disparitions cas N°=3 : jeune homme de 17 ans Agen

La tournure que ça prend me pose un cas de conscience.

Alors je ne citerai personne.

Voici les informations données.

Le 18 mai 2018.

« 3ème cas jeune homme de 17 ans d’origine hispanique. Dernière adresse en France. Attaqué de nuit. Guet apens. En lien avec la drogue. Il a été lourdé. Paysage de montagne. Un prénom très français. Il n’est pas rentré tout simplement. Il n’était pas étudiant. Très actif. Sa grand mère a cherché. Une grand mère très espagnole hispanique.

Arrête là pour ce soir.

Il faut que tu le trouves avant la trame. »

Le 22 mai 2018.

« Prénom hispanique ou à consonance hispanique… son père. Pas ta région. (Quelle région ?) Plus au sud. C’est dans les dossiers de la police. Pas Agen mais presque. Moins de 30km de ce lieu. En pleine campagne. Des jeunes malfaiteurs entre eux. Un petit délinquant. Pas récent mais petit gabarit. Profite de son jeune âge, de sa jeune apparence. S’est pris une balle dans la nuque, quasi exécution. Faux RDV.

Un endroit suffisamment isolé pour qu’on n’entende pas les balles, la balle, siffler. Habitude effacement récurrente. Au moins trois ( donc au moins deux autres). Concurrence perçue avant vraiment ça.

16 il a commencé.

17 il a été salement tué et abandonné. »

Trame.

« Oui récent. Moins de deux ans. On t’avait prévenu que c’était lourd. Lâche pas. C’est pas le dernier.

On passe à lui.

Il est entre deux eaux. Il a pas tout compris ce qu’il s’est passé. Trop bref. Sa grand-mère crie. Il se croyait bien vu. Exécution. Ce n’est pas un jeu mais pour eux presque. Pas serrés.

Pas que les éléments. Une rivière. (Citée deux fois la rivière.) Pas en plusieurs morceaux mais ça se démembre avec le temps. Laissé-là.

Guet apens bon mot, bonne expression. Une pseudo amicalité de façade. Gros poissons comparativement même si eux-mêmes que intermédiaires. Deux. Un seul qui appuie. C’est son trip. La violence est son gagne-pain et il aime ça. Foutrement. À moins d’être arrêté… Il se fait payer pour ça. Homme de main mais se prend pour beaucoup plus. L’autre larbin/chef selon le point de vue. Ils font plusieurs régions, au moins deux, plusieurs pays, au moins trois, dont l’Italie. Difficile localisable. (En un point.) Filière petite mais rentable. Sous le radar des gros poissons.

Le jeune n’a rien compris, n’a rien vu venir. Les trois dernières secondes, et encore. Les croyait amis, un. Pas celui qui appuie sur la gâchette, l’autre.

Volatiles. Petite filière rentable. C’est ce qui fait leur force. Ils passent à travers les mailles du filet. Répérer le flingue. L’arme immatriculée, faussement… traitée.

Il n’est pas le premier, il n’est pas le dernier. (Victime.) Voyez Sicile.

Il faudra faire une annonce publique pour ce jeune. Pas toi. Laisse-les faire avec ce que t’as… Des choses à gratter. Une amie peut parler. N’a pas osé jusqu’à présent. C’est humiliant.

La rivière petite, facile à trouver. Suivre le dénivelé. Il pouvait pas tomber plus bas. Même en morceaux on le reconnaîtra. Moins d’un kilomètre du sentier pédestre.

Déjà expliqué. Ce sera pas trouvé avant plusieurs années. ( Pourquoi donner ces infos dans ce cas ?) Tu dois faire, après ils décident. Ce n’est plus ta partie.

Tu en entendras parler en mal d’abord, tu en prendras plein la g… Cette démarche est en partie inédite. Il faut que tu prouves ta valeur.

Laisse-les trouver. Ils feront sans toi le reste. »

Amandine Roy.

Crimes et disparitions cas N°=2 : Alicia

Ce soir j’ai voulu commencer à chercher de quelle victime j’allais parler cette semaine. C’est horrible. Il y en a tellement. Comment je pourrais choisir entre des victimes ?

Je savais juste que je devais parler d’une jeune fille au cheveux un peu long et plutôt foncés.

Alors j’ai commencé par écrire pour avoir plus de détails, pour la trouver elle.

Voilà ce qui m’a été dit en premier :

Jeune fille 13 ans, cheveux mi-longs et blond foncés, plutôt le sud. (Vague !) 3km Toulouse. Pas encore morte. Retenue contre son gré. Pas la famille. Opportuniste de passage. Pas entravée mais ne peut pas partir. Sera enceinte si l’on attend. Des bleus partout. Pas Angélique. Quelqu’un… (atteintes intimes.) Cherche-la STP.

Du coup j’ai cherché sur internet en précisant l’âge et Toulouse, et je suis tombée sur des articles sur Alicia. Je ne connaissais pas cette affaire et sur la première photo trouvée elle était seulement brune, et déjà retrouvée, et déjà décédée. Alors j’ai douté que ce soit elle.

Sauf qu’en insistant je retombais toujours sur ses articles, que sur la photo officielle pour la manifestation ses cheveux sur le devant sont blonds foncés, que 14 ans c’est juste après 13, que son décès est récent… et surtout elle a débarqué.

Alors voici ses mots :

« Je veux que mes parents entendent ma version.

C’était prémédité. C’était prémédité. (Elle le crie.)

Reprends ta trame STP.

Tu as raison d’avoir mis 13. C’est ton chiffre. C’est proche, tellement proche. Âge ingrat et âge adulte. (Impression de l’importance des réseaux sociaux dans la manière dont ça a été organisé.)

Heureusement ils m’ont déjà trouvé. Deux jours plus tôt ça aurait été mieux. C’est mon seul regret ils m’ont touché. Je les attends en enfer. Écris bien mes mots. Je n’ai pas voulu ça. Mes pauvres parents. Ils m’ont vu violée. Je n’aurais pas supporté leurs mots.

Très organisé. Qu’aurai-je pu faire ? Ils ne savent pas tout ce qui a été fait. Il y a eu la drogue aussi. Ils se sont pris leurs kif. Tout était prémédité. Comme un scénario. Je n’avais aucune chance de leur échapper. Comme un animal. Moins qu’un chien. Punissez-les SVP. Vois mes parents STP. Oui je suis en colère. Je le serai tant qu’ils ne seront pas punis. Honte à leurs familles qui les ont fait comme ça, qui leur ont permis… favorisé d’être comme ça. La femme n’est pas rien. Je ne suis pas rien. Ils m’ont brisé, traité comme un jouet. Je ne suis pas un jouet je suis un être humain. Leur kif n’est pas un kif. Même pas pour eux bande de minables. J’espère que vous aurez le maximum.

Moi je vous attends. Vos prières n’y feront rien. Ma tombe j’y suis pas je vous suis. Je vous ferai faire les cauchemards qu’il faut. Vous m’avez privé de ma vie. J’aurais dû avoir des enfants. Moi je les aurais bien élevés. Mieux que vous êtes vous. Enfants indignes. Je vous hais pour ce que vous m’avez fait, pour ce que vous êtes.

Je dirai le reste à mes parents. »

Amandine Roy.

Crimes et disparitions cas N°=1 : Caporal Arthur Noyer

arthur-noyer-un-jeune-militaire-de-chambery-originaire-de-bourges-a-disparu-dans-la-nuit-du-11-au-12-avril

Pour débuter cette série, je commence par aller au bout de ce que je dois transmettre pour le caporal Arthur Noyer. Je me suis retrouvée à  intervenir en temps que conférencière à Bourges sans savoir qu’il en était originaire, dans des conditions très inattendues… comme une insistance.

Alors poursuivons…

Voici ce qu’il m’a confié ce matin. Je respecte strictement les mots.

« Ca va durer encore deux ans au moins. Il est coriace. Ça se paie tout ça.

C’est vrai plusieurs endroits, au moins deux autres. Un dans l’eau partiel. Tout ne sera pas trouvé sur mes restes. Faites-le parler il me le doit. Sur les endroits : plusieurs kilomètres. Il a essayé de brouiller les pistes. Il est intervenu trois fois. Il en restera quand même. Pas que les animaux.

Post… trois fois. Avant, il a pris son temps. (Il m’a été précisé il y a quelques jours que ce n’était pas que sexuel, que le Caporal Arthur Noyer est mieux que lui et qu’il a profité qu’il soit gentil et qu’il baisse la garde. Il ne supportait pas qu’il soit mieux que lui.) Humainement je lui pardonne mais il faudra qu’il paie. Et pas que pour moi bien entendu. Calvaire de plusieurs heures. Il s’est entraîné.

Principalement démembrement. Pas que la nature. Il a commencé avant que je sois complètement mort. Calvaire, déjà dit. Il reste toujours des traces. Vous trouverez un peu même si c’est peu.

(Psychologie) Out. Complètement out. Mais lucide. C’est les plus tordus. Magnanime envers lui-même… seulement. Pas rattrapable de toute façon. La prison. Le laissez pas sortir SVP il recommencera. Les fillettes pas que, la preuve. Il veut… anatomie. Trop verrouillé pour y accéder. Sa psyché n’existe pas. Il s’est tué lui-même par ce biais-là.

S’il a bénéficié d’aide c’est involontaire ou contraint. Sa famille n’a pas tout dit. Loin d’être étonnée. Sa mère pourrait parler. Son frère un peu aussi… sur les filles. Pyromane aussi, pas juste une fois. Il aime la destruction. Il aime la destruction. Déconstruction pour lui. Complexe de Dieu d’un inférieur. Très inférieur parce ce qu’il s’est fait (en commettant ces actes) et parce ce qu’il a fait.

Ne le croyez pas sur parole, tout vérifier, déjà vu. Vous n’aurez pas tous les procès. C’est malheureux. Je bénis les enquêteurs. Pas que moi, merci.

(Lieu principal) Déjà trouvé. Merci à toi même si tu n’as pas fait exprès car c’était pas pour moi. Maëlys complice. Elle veut pas que moi. Hors d’état de nuire. Il fallait trouver avant elle. Tu as été utilisée pour ça. Tu auras d’autres surprises. Il ne faut pas tout dire. On remettrait ta parole en doute. Quelques surprises font partie de ton action, des enquêteurs aussi.

Un (des surtout deux autres) peu trouvable. (Lieux.) Vous trouverez pas grand chose de plus. Faites-le parler. Mes parents seront tristes. Des obsèques presque nationales. Autorités peinées. (Pour trouver ?) La loi de l’apesanteur.

Trop accidenté pour toi. (Il me taquine.) Ils ont presque tout… assez (pour poursuivre si je comprends correctement.) Des chiens. Des chiens feraient la différence. Les hommes trop peu nombreux. Des chiens outillés, organisés (entraînés apparemment).

(Famille) La peine de la mienne sera désaccentuée, merci. Ils auront quelque chose à enterrer. D’autres familles, au moins trois SVP. Vous n’aurez pas tout mais allez au bout. Pour nous. Qu’il ne sorte pas.

Ils n’auront pas grand chose de plus. Tout aura été fait merci. Je vous embrasse tous. »

Amandine Roy.

Une médium disponible même pendant les ponts

Je ne suis pas en train de siroter un cocktail au bord d’une piscine, ni d’apprécier une visite familiale dans une famille qui serait formidable…

Toujours à Angers.

Toujours disponible.

Vous connaissez le numéro.

Au plaisir de vous recevoir.

Amandine Roy.

Crimes et disparitions… la suite

ob_6ca6f7_36-myosotisLa patience et la discrétion n’ont rien donné. J’en ai plus qu’assez que l’on mente à mon sujet et que l’on dénie l’aide que je me suis efforcée d’apporter.

Aussi les crimes et disparitions vont devenir une rubrique récurrente. Et cette fois je commencerai par mon blog.

Á raison d’un cas par semaine, je publierai les informations que je peux communiquer sur un cas de crime et/ou de disparition.

Pendant un an.

Donc 52 cas.

Ma situation est arrivée à un tel stade que je ne sais pas ce qu’il en sera d’ici un an. Je ne peux pas m’engager sur plus d’un an.

Je vais commencer cette semaine.

Bien à vous,

Amandine Roy.

Plus que 7 places de disponible pour la prochaine conférence du 26 mai 2018 à Angers sur le thème des « Enfants non nés » suivie de contacts en direct avec vos chers disparus

bank-3362477_1920

Téléphone normalement résolu…  vous pouvez réservez au : 0782338427.

Par texto ou par mail également si besoin.

Adresse mail : amandineroy49000@gmail.com

Au plaisir de vous recevoir,

Amandine Roy.

Question technique

On m’a prévenu de nouvelles difficultés à me joindre.

Des personnes qui m’appellent sauf que mon téléphone lui ne sonne pas.

On a même fait le test en direct en vérifiant pour un autre numéro. Seul le mien ne sonnait pas.

Indépendamment des cancans supplémentaires, n’allez surtout pas croire que j’ai fait exprès de ne pas répondre si vous faites partie des personnes qui ont essayé en vain.

Il reste les textos et les mails.

Je vais m’efforcer de résoudre cette situation le plus rapidement possible.

Au plaisir de vous recevoir à nouveau.

Amandine Roy.

Incident majeur à cause d’un réacteur nucléaire en Arménie

Hier matin encore à Bourges pendant que je me remettais de la dense soirée médiumnique de la veille, il m’a été dit : « Attention au réacteur »… j’ai bien compris qu’il s’agissait encore de nucléaire.

Je n’avais pas la sensation que cela concernait la France, pour l’installation en elle-même. Cela m’a été confirmé.

Alors où ?

« Arménie ».

J’ignorais qu’il y avait des réacteurs nucléaires en Arménie.

Dans ces cas-là on imagine direct une catastrophe. Il a été ajouté : « Incident majeur ».

Qu’est-ce qu’on appelle un incident majeur dans une centrale nucléaire ?

Du coup je suis allée vérifier sur internet et je suis tombée direct sur un article qui qualifie une centrale nucléaire arménienne de « Tchernobyl en puissance » car construite sur une zone sismique…

Celle-ci en particulier ou une autre, pourvu que ce soit contenu.

Amandine Roy.

Conférence du vendredi 13 avril 2018 à Bourges auprès de l’association Chrysalia

La bonne adresse secrète la plus connue de Bourges…

Vous voulez la Banque Postale… cherchez la Tour de l’horloge.

Merci pour le charmant accueil. Ravie d’avoir pu sauver le vendredi 13 de l’association.

Pour une dernière présentation de ma conférence sur les vies antérieures c’était intense.

Les contacts c’était fort aussi.

Au plaisir de vous revoir tous.

Amandine Roy.

Nouvelle conférence médiumnique auprès de l’association Chrysalia à Bourges dans la soirée du vendredi 13 avril 2018

cathedrale

Victime également des grèves de la SNCF, l’association Chrysalia m’a contacté hier pour vendredi soir.

Et je suis heureuse de pouvoir lui rendre ce service.

Nous avons convenu du sujet de conférence, ce sera les « Vies antérieures » :

Les vies antérieures sont un sujet ancien qui a fait l’objet d’une bibliographie pléthorique, et pourtant que de méconnaissance encore. Allons au-delà de la curiosité. En quoi elles consistent ? En quoi elles nous impactent ? Et comment résoudre leurs impacts non désirés dans nos vies actuelles lorsque c’est nécessaire ?

Bien sûr en seconde partie je vous transmettrai la parole de vos chers disparus en direct.

L’association Chrysalia fonctionne sans réservation, aussi merci de faire tourner l’information. C’est dans seulement quatre jours.

Concrètement la conférence se déroulera au Citotel Aurore, 1 route des Racines, 18230, St Doulchard.

L’accueil du public se fait à partir de 19H30.

La conférence elle-même commencera à 20H00.

Pour de plus amples informations un seul numéro : 0630736212.

Entrée 10 €

Adhérent 7 €

Au plaisir de vous y rencontrer,

Amandine Roy.