Donner la vie pour réparer la Vie

img_bebe4Il ne s’agit pas ici de parler d’un enfant de substitution qui serait uniquement considéré, malheureusement pour lui, comme un remplaçant d’un aîné disparu  dû à ses parents éplorés, aimé lui.

La réparation dont il est question est celle de notre relation à la Vie, à titre d’ultime étape et de concrétisation finale faisant suite à la digestion de toutes nos blessures de femmes transcendée dans ce don de vie à un nouvel être affranchi de nos casseroles.

Plus que la production physiologique d’un nouvel être humain par un autre, la grossesse ainsi conscientisée marque notre participation volontaire à l’avancée de la Vie, marque également la libération de notre lien au vivant des ombres du passé.

Amandine Roy.

(juillet 2014)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :