« L’invention du temps », Les Cahiers de Science & Vie

Les-Cahiers-de-Science---Vie---L-invention-du-tempsVoici un hors-série des plus intéressants surtout en cette période pseudo apocalyptique.

Je suis agréablement étonnée de voir à quel point il est complet et pédagogique. La rédaction reprend l’historique de la question de la définition du temps avec d’abord plusieurs sujets sur le temps observés puis sur le temps fabriqué et enfin sur le temps mesuré. Il me semble crucial de rappeler surtout aujourd’hui que le temps tel qu’il est communément admis n’est qu’une convention qui n’a de valeur que parce que maintenant elle est mondialement reconnue. Il n’est que de préciser que le calendrier chrétien n’a pas toujours été l’unique étalon de référence, et même qu’il y a eu plusieurs calendriers chrétiens, pour rappeler la fragilité de ce qui n’est qu’une convention.

Vous trouverez également à la fin de ce hors-série une interview pour le moins pertinente d’Etienne Klein sur les dernières évolutions de la conception du temps.

Je ne connaissais pas ce scientifique au CV rutilant. Ses réponses constituent à mon sens une bonne approche pour comprendre l’évolution des enjeux autour de ce thème. Déjà il ne propose pas une définition du temps mais une anti définition basée sur la loi de causalité, c’est plus juste,  tout en reconnaissant que cette référence de la loi de causalité se trouve elle-même sur la sellette avec les recherches sur l’existence des antiparticules (Equation de Dirac).

« Soit les antiparticules existent et le principe de causalité est une loi de la nature. Soit elles n’existent pas et le principe de causalité n’est par conséquent qu’une lubie de notre entendement. »

Au vu de ce qui m’a été dit c’est plus compliqué que ça, mais au moins on avance sur le sujet. Et histoire d’enfoncer le clou il rappelle :

« On ne mesure jamais le temps directement, mais la durée entre deux instants. »

Surtout ne vous laissez pas impressionner ou intimider par des notions ou du vocabulaire dont vous n’avez pas l’habitude car ce serait dommage. Le sujet est fondamental et il est intelligemment traité. Pour les grands comme pour les moins grands ce magazine de vulgarisation est une bonne source.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas pour rien que j’en parle en ce jour du 21 décembre 2012. J’en ai plus qu’assez des déformations fatalistes et péremptoires sur ce changement de cycle. Le plus triste est de constater la peur, le désarroi et parfois la souffrance morale bien réels eux engendrés par cette effervescence alarmiste. Alors ne serait-ce que pour pouvoir argumenter ou aider à relativiser, au moins ça, voici une solution que vous pourrez trouver dans tous les points presses.

JOYEUSE NON FIN DU MONDE A TOUS !!!

Amandine Roy.

(décembre 2012)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :