Attaques terroristes du 23 mars 2018

Scroll down to content

Roses030

Depuis vendredi dernier et à plusieurs reprises le Colonel Arnaud Beltrame est venu me rendre visite, insistant à répétition pour que je ne culpabilise pas, pour que je ne fasse pas une bêtise.

Quasiment 24h pile poil après la publication de mon article « Entraînement N°=1 » que j’avais pris la précaution de titrer de manière non attractive, où j’avais intégré seulement après l’article et seulement sous forme de texte les informations transmises sur le risque attentat en France, sans les ajouter à la rubrique dédiée…

La concomitance est plus que flagrante.

J’écrivais le texte de ma vidéo pendant les évènements, j’avais les informations au compte goutte.

Quand j’ai entendu Carcassonne, j’ai compris.

J’ai vérifié sur mon smartphone la distance avec Toulouse… moins de 100km… Et j’ai encore plus eu envie de pleurer.

Suite aux informations transmises sur la nécessité d’assécher de manière anticipatoire les filières pour la sécurité des français, j’ai été très surprise de suivre sur BFM les interventions conjointes sur Paris Lyon et Marseille, des villes qui ne correspondaient pas, pour démonter une filière qui n’en était pas une… Et j’ai bien compris le fort mécontentement du président au vu de l’absence logique de résultats probants.

Lorsqu’il y a eu l’attentat à la voiture faucheuse de Toulouse, lui-même précédemment évoqué, je ne me suis pas réjouie parce qu’il y avait des victimes mais j’ai repris espoir que l’on se comprenne enfin sur la zone géographique à cibler. Je l’ai même écrit.

Et puis le terroriste qui l’a perpétré, qui a poussé le cynisme jusqu’à utiliser nos lois et son passage en HP pour tuer impunément, il était encore vie, donc potentiellement interrogeable…

Je ne comprends pas le grand écart de traitement entre la diligence avec laquelle la non filière Paris Lyon Marseille a été « vidée », et l’absence d’intervention sur la concentration d’individus dangereux dans la région de Toulouse.

Comment ne pas s’interroger sur le caractère évitable du sacrifice ultime de l’héroïque Colonel Beltrame ainsi que des décès des victimes innocentes.

Paradoxalement, cesser de publier pour ne pas déranger les petites humeurs des terroristes et de leurs sympathisants ce serait aussi les laisser gagner.

Moi je ne dirige personne.

Je ne fais qu’informer.

Alors comment faire ?

Amandine Roy.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :