Ecoeurée…

img-197777352ab

En toute impunité depuis plusieurs années sans qu’ils aient à rendre compte de leurs actes, mes voisins du RDC nuisent directement et délibérément à mon activité professionnelle… en s’imaginant qu’il n’y a pas de témoin qui parlera…

L’interphone qu’ils persistent à ne pas faire réparer c’est pour que les gens en toute bonne foi, rentrent dans leurs boutiques en s’imaginant qu’ils peuvent leur faire confiance pour demander après moi. Au fil des témoignages j’ai appris que je n’existais pas, que je n’exerçait plus, que je n’habitais plus là… Il y a aussi la grosse artillerie : expliquer que je suis dangereuse à défaut d’être crédible pour expliquer que je suis incompétente… quand ce n’est pas carrément le sordide…

Et comme par hasard ils sortent à ce moment-là le nom d’une médium bien précise, c’est fou à quel point elle ne bénéficie pas de la situation illégale que je subis celle-là !!! Ou à défaut, si la grande madame n’est pas disponible, le nom d’une copine très proche… pas du tout intéressée à bouziller ma vie celle-là non plus !!!

Combien de fois il faudra expliquer que depuis le début c’est une question de concurrence commerciale, actes illégaux et copinages arrangeants inclus.

Tout ce que j’ai subi, y compris le plus sordide, a toujours eu pour but de me détruire pour récupérer l’argent qu’il y a à se faire – de leur point de vue évidemment moi je ne traite pas les gens de cette manière – dans la médiumnité sur Angers.

Comme par hasard le plus sordide a été relancé pile lorsqu’ils n’ont pas pu me faire éjecter par le tribunal… Tribunal où j’ai eu l’outrecuidance de me présenter à l’heure malgré ce qui c’était passé dans le bus…

J’ai eu le jugement aujourd’hui, et je reste.

Alors c’est quoi la prochaine étape ? Me faire agresser en pleine rue ?

Jusqu’où ces gens vont aller, toujours en toute impunité sans que les autorités bougent ?

Vous ne croyez pas que depuis le début c’est une question d’argent et de pouvoir, que leur but est de me bouziller professionnellement ?

Encore samedi dernier, oui le 10 novembre et devant témoins, un de ces commerçants en réponse à une dame qui dans un élan de confiance évident lui a posé la question au lieu de lever le nez, a expliqué qu’il n’y avait pas de médium et a indiqué le nom d’une médium qui n’exerce pas en centre-ville, comme par hasard la copine de l’autre.

C’est tout frais.

C’était samedi.

Juste sous mes fenêtres.

Et ça se prend pour le haut du panier…

Écoeurée…

Amandine Roy.