Au moment de l’attentat de Strasbourg, vous étiez presque 18000 à me suivre, la question de ma crédibilité était publiquement réglée, une célébrité basée sur mon mérite étaient en train de s’installer.

Arrivé au 4ème hébergeur OKAST, vous étiez environ 800, plus que presque 800.

Et ce machin a continué prestement et assiduement.

Lors du dernier sale coup de pute, appris seulement jeudi soir à plus de 22h00, et depuis lequel j’ai dû travaillé jusqu’à l’épuisement pendant que ces machins sont en weekend plus qu’ils ne l’ont jamais fait jusqu’à présent – je ne doute pas qu’en plus ils se planqueront derrière ça pendant que moi leur cliente qui les paie pour un service qui fonctionne je trimais comme une malade pour qu’ils ne tuent pas définitivement mon principal moyen de subsistance, mon travail, mon seul moyen de libre expression juridiquement protégé- ces messieurs dames ne foutaient rien, ne répondaient pas et ne faisaient pas la seule chose que je leur ai demandé : mettre le direct dans l’abonnement.

Alors qu’ils savant que c’est la base principale de l’abonnement, et que ce sont eux qui dans leur organisation insuffisante, volontaire ou non, interdisent à leur clients de l’offrir en l’organisant eux-mêmes depuis leur interface.

Et bien à presque 13h00 ce lundi toujours rien.

Et ils vont encore plus loin.

Les codes promos j’ai fini de les faire et de vous les envoyer hier avant 16h00. Comme ils ont organisé techniquement ce processus sans que moi leur cliente je puisse rien vérifier ensuite ni ajouter un message d’explication, je vous ai expédié, donc aux abonnés ayant encore un abonnement actif en cours pour compenser les jours restant à courir depuis le dernier renouvellement, un mail de confirmation dans lequel également je vous ai expliqué comment l’utiliser.

Plusieurs d’entre vous m’ont signalé depuis n’avoir reçu que mon mail à moi.

ET vous êtes seulement 104 en tout à cet instant pour l’émission de ce soir dont j’ignore encore si je vais pouvoir vous la faire en direct.

Voilà ce qu’Okast a orchestré.

Il faut avoir des ordres précis et persistant pour ça vous ne trouvez pas ?

Amandine Roy.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :