« Il est donc préférable de se concentrer sur les groupes qui présentent des risques de développer une [Covid] grave et de décéder, plutôt que, comme nous le voyons dans certains pays, d’utiliser des « boosters » [troisième dose] pour TUER des enfants, ce qui n’est pas adéquat ».

%d blogueurs aiment cette page :