Communiqué officiel Amandine Roy

Bonjour à toutes et à tous,

Pour ne pas vous imposer plus ce que je subis personnellement j’ai voulu taire l’accès brutal seulement hier et avec difficulté au dossier.

Sauf qu’à peine avais-je publié mon laïus que les gorges chaudes participantes se gargarisaient sur le refrain :  « Nous gagnants », elle la vilaine méchante…. et que je t’en rajoute encore des couches.

Le comble est que j’ai appris ce matin qu’on  s’est foutu de la g… d’une personne inquiète pour moi qui est venue devant mon appartement.

Là pendant que j’écris ces mots à 10h30, celui-là est encore en train de déblatétrer ses arrangements au téléphone.

ÇA SUFFIT !

     Si vous me suivez depuis longtemps vous le savez déjà, les personnes nouvelles l’ignorent par contre, ce que j’ai subi :

1 – la destruction crade et forcenée sur ordre de mon activité professionnelle

2 – l’avilissement et la chosification de ma vie jusqu’à mon corps

3 – le tout pendant qu’ils continuaient hypocritement d’exploiter mes informations

4 – l’oubli opportun de preuves pour laisser courir les délais pour les copains criminels, en tout cas d’autres intérêts que ceux de la victime

5 – j’ai failli être sortie de force de mon appartement alors que c’est moi qui étais spoliée sur ordre de l’huissier des criminels qui lui-même avait réquisitionné les forces de police déjà dans l’escalier prêtes à me sauter dessus pour finir la victime des criminels de l’immobilier qu’on arrange ainsi.

Et bien non seulement j’ai subi tout ça avec un acharnement de plusieurs années, mais en plus j’ai appris hier qu’ils ont capitalisé sur ma souffrance pour m’induire en erreur jusqu’à ce que je pète un plomb pour qu’ils puissent enfin se couvrir eux de quelque chose de réel.

L’impossibilité d’accéder à mon dossier évidemment a participé de ce traquenard, et ça aussi c’est étatique.

C’EST DE LA TORTURE !

C’EST DE LA GUERRE PSYCHOLOGIQUE !

     Et qu’il y en ai encore pour continuer de se foutre de ma g… en en rajoutant encore des couches depuis hier soir, c’est intolérable.

Les mêmes personnes tricards ricanants et abuseurs étatiques qui n’ont eu de cesse de perpétrer cette torture pour se plaindre de moi en m’accusant d’être agressive.

Et ce sont ces gens que les contributeurs et journalistes écoutent et croient.

Maintenant que j’ai eu accès au concret ils n’auront plus de prise.

Je vous laisse juge de ce que eux méritent.

Amandine Roy.

%d blogueurs aiment cette page :