Envie d’être ironique aujourd’hui…

La-fleur-de-cerisier_galerie_large

Lundi j’ai reçu une personne, et c’est loin d’être la première d’où cet article, qui suite à une tentative au petit bonheur la chance pour essayer de me trouver sur internet après plusieurs années à avoir cru le discours qui lui avait été tenu, s’est aperçue que j’existais toujours, que non j’avais pas disparu, que non j’étais pas partie, que oui je fais toujours des consultations, que oui on peut me téléphoner pour prendre RDV…

Mais qui donc avait tellement intérêt à répandre ces fausses informations pour ne pas reconnaître ses actes et s’approprier TOUS LES SOUS de son pourcentage des possibles consultations en centre ville ?

Aux dernières nouvelles le discours officiel serait devenu : « Je ne la connais pas »…

Devoir assumer les conséquences de ses actes non mais ça va pas!!!!!!!!!!!

Sauf que moi je les subi encore les conséquences de ses actes, et de plein fouet.

Combien d’autres personnes après avoir fait elles aussi confiance à ce personnage sont encore persuadées que je n’existe plus, que j’ai disparu et que je n’exerce plus ?

Alors SVP, diffusez l’information autant que possible.

Qu’au moins je ne la subisse plus.

Un grand merci d’avance,

Amandine Roy.

Le sucre et le miel

640x350_6142

Marre de la bagarre, des malfaisants, et de cette obligation de vigilance à assumer sauf à être idiote.

Finalement le plus irritant c’est le temps de vie dont on se retrouve privé.

Ironiquement il faut commencer par ne plus s’en irriter  pour ne pas en perdre plus à défaut d’être débarrassé définitivement car cela ne dépend pas que de soi.

Les nouvelles rencontres, les soirées prolongées, les fous rire, etc…, sont autant de petites victoires qui vous rendent agréable la vie, la vôtre, enfin.

Des égos disproportionnés médisants et malfaisants on en trouve toujours trop, ne leur faîtes pas le plaisir de vous consacrer à eux à travers les dégâts qu’ils se réjouissent d’engendrer.

Pas question qu’ils soient en plus prioritaires.

Vous êtes prioritaire.

Votre vie reste prioritaire

N’oubliez pas le sucre et le miel.

Bon weekend à tous.

Amandine Roy.

Tiens donc…

fleur-tiare-tahiti-heritage

Juste pour vous tenir au courant.

La personne qui s’est bien répandu sur Youtube sans donner son nom a comme par hasard supprimé ses commentaires, manque de pot je les ai toujours, pendant qu’une autre personne a réessayé de publier directement sur mon blog en se permettant en plus d’être virulente comme si je n’étais pas en droit de choisir d’écarter les persifleurs de mon propre blog…

Je sais bien que je ne plairai jamais à tout le monde, je le répète assez, c’est une porte ouverte.

Que l’on persifle sur les défunts pour qui s’est un grand effort de parvenir à s’exprimer, et sur leurs proches souvent encore dans la douleur, c’est pas la peine d’espérer que je l’accepte.

Amandine Roy.

Respect

flower-408833_1920

Les dernières vidéos publiées ont suscité des commentaires très orientés.

Bien sûr en commençant par dénier le fait qu’il s’agisse d’une session publique et que je n’ai pas manipulé les images en sélectionnant seulement ce qui arrangerait ma gloriole personnelle parce que je vous respecte, les défunts et moi-même avons été pris à parti.

Apparemment je devrais avoir l’intelligence de trier les défunts en acceptant de transmettre la parole uniquement de celles et ceux qui ont un gros caractère avec option clown pour amuser la galerie.

Les défunts apprécieront.

Et bien sûr il y a son pendant directement dirigé contre moi, comme par hasard sans se nommer  et de manière disserte parce que : « Oh là là », je n’ai pas assez détaillé en public et en vidéo les petits détails croustillants au nom desquels cette personne me déclare pas convaincante.

Les proches des défunts concernés apprécieront.

Et pour finir, en plus, je respecte trop les gens et je me soucie trop d’eux parce qu’un « vrai médium » ça rudoie…

Je suggère à cette si courageuse personne d’aller se faire rudoyer ailleurs.

Moi je ne changerai pas.

Se prévaloir du respect de manière démonstrative est une spécialité de ce milieu.

L’appliquer c’est mieux.

Amandine Roy.

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous

42e7c1dc

En ces temps de plus en plus perturbés et violents, sachons apprécier les joies simples d’une tablée de gens vrais dégustant avec gourmandise les agapes généreusement offertes.

Les rires, les sourires, ces nouveaux souvenirs que vous allez vous constituer ensemble, c’est ça le plus précieux.

Et je vous en souhaite pleins.

Bons réveillons à vous, et que l’année 2017 vous soit la plus favorable possible.

Amandine Roy.

Pourquoi y a-t-il parfois des différences entre les informations transmises et la concrétisation ?

104456428_o

Dans la quasi totalité des cas la réponse unique est celle du libre arbitre, le nôtre et celui de celles et ceux parmi lesquels nous vivons, desquels pour certains nous dépendons, et dont nous ne pouvons éviter l’impact même indirect sur nos vies.

Il ne faut pas oublier qu’une consultation prédictive est comme une photo instantanée. Telle que la situation est au moment de cette consultation on va vers telle ou telle suite. C’est pour ça que vous ne trouverez jamais une personne qui soit à 100 % tout le temps. Par principe c’est juste impossible.

Un paramètre imprévu de contrainte supplémentaire pour un employeur…

Notre niveau personnel de ras-le-bol et les réactions moins proportionnées qui vont avec…

Dans les situations d’extrêmes tensions qui perdurent il peut arriver aussi deux autres cas : des réponses « pansements » pour éviter qu’on craque complètement j’en ai eu pas mal ces deux dernières années pour ma propre situation, ou des réponses uniquement finales qui ne prennent pas en compte les revirements intermédiaires pour que vous ayez quelque chose à vous raccrocher pour ne pas sombrer… j’ai eu ça aussi. C’est du vécu.

Ces deux derniers cas vous l’aurez compris sont des adaptations à un état émotionnel poussé fortement.

Alors pourquoi vouloir savoir ?

Déjà c’est compliqué de résister quand on sait que c’est possible, soyons lucide. Ensuite ce delta, cette différence potentielle qu’on ne peut nier même si elle reste minoritaire, n’est plus un obstacle rebutant quand on comprend pourquoi et qu’on ose réfléchir à la meilleure utilisation possible des informations transmises.

La solution est là. Comprendre comment ça fonctionne et comment utiliser au mieux ce qui est transmis, simplement et avec lucidité.

C’est une aide à la décision qui permet d’appréhender plus totalement le tableau global afin de mieux décider, mais au final ça reste vous qui décidez.

Au final c’est cela doit toujours être vous qui décidez.

Amandine Roy.

Ah qu’il est agréable de dépendre d’artisans mensongers qui ne font pas le travail, aux ordres d’un propriétaire qui en plus vous menace concrètement…

autorite-parentale

Bienvenu au pays des travaux sans fin dans mon Versailles de 43 m2.

Vous l’aurez deviné, ce n’est pas encore fini.

Sous la menace donc tout ce petit monde doit envahir à nouveau mon logement lundi prochain à 9h00. Sauf que jusqu’à présent c’est à peine s’ils ont fait la moitié du boulot… en un mois et demi… et que vu l’absence de vitesse à laquelle ils font le travail quand ils le font il est ULTRA évident que ce ne sera pas fini dans les deux jours promis et obtenus sous la menace.

Le résultat est qu’un certain nombre de personnes attendent que je les rappelle sans que je puisse le faire car à ce jour je suis encore et toujours dans l’impossibilité de proposer des dates que je puisse moi avoir bon espoir d’honorer.

La preuve en est, une de plus, j’ai dû renoncer à faire cet après-midi le tout 1er stage chez moi car je dois encore partager ma minuscule pièce de vie avec leur matériel, leurs matériaux, et leurs déchets. Oui vous avez bien lu, leurs déchets.

Vont-ils réellement se présenter lundi matin ?

Vont-ils réellement bosser ?

Combien de jours vont-ils réellement bosser s’ils le font ?

Au bout de combien de temps ces messieurs prendront la peine d’évacuer et de tout évacuer ?…

Le problème c’est que c’est à eux à qui il faut le demander.

Soyez assuré de mon empressement à tous vous rappeler dès que je le pourrai.

Bon weekend à vous,

Amandine Roy.

Merci pour votre sollicitude

roses-194117_640

Aux personnes qui se sont inquiétées à la lecture de l’article : « Non au harcèlement ! » je ne peux que confirmer que les faits cités correspondent à ce que je subi, que les personnes à l’origine de ce calvaire ont toujours pignon sur rue, sont toujours impunies, et continuent.

C’est pour ça que je comprends.

La vérité est ce qu’ils craignent le plus.

Le silence les rend plus forts.

Je ne peux pas conseiller aux autres de parler et me taire moi.

« On » me répète depuis des mois que ma seule issue est d’être connue, c’est pour ça que je me mets plus en avant.

Et il n’est pas question de les laisser pourrir l’aide que je peux apporter en tant que médium. Tout le monde n’est pas comme eux. Il y a plein de gens de bonne volonté qui eux ont besoin d’être aidés.

Alors aidons-nous nous-même en parlant car ce que nous avons de plus précieux c’est notre humanité.

 

Amandine Roy.

Non au harcèlement !

pink-rose-14798_960_720

Difficile de ne pas réagir en cette journée contre le harcèlement avec ce que je subi depuis deux ans.

Oui le harcèlement peut commencer avec seulement deux personnes dont la perfidie l’orgueil et la complicité scellent le piège à partir duquel ils tissent leurs toiles destructrices qui dénient jusqu’à votre dignité d’être humain et votre intégrité physique par leurs atteintes entre autres sexuelles.

Ces gens créent la destruction délibérément pour ensuite ériger en légitimité prétextatoire les résultats de leurs destructions pour se couvrir.

L’hypocrisie sociale est la toge dans laquelle ils se drapent. Qui s’en prendrait à des « lanceurs d’alertes » tellement inquiets pour vous qu’ils vous abreuvent d’images et de boniments pour vous avertir du degré de vilénie de la vilaine vilaine victime.

Oui la victime.

 

La deuxième phase du harcèlement débute là, s’arranger pour fermer les yeux sur qui est réellement la victime dans l’histoire.

Ensuite commence le harcèlement de masse.

 

Tous ces complices qui diffusent, likent, et jouent la surenchère dans le sordide et le mensonger sont également coupables.

Tous ces gens dans la rue les commerces les autres lieux publics au téléphone et même sur votre lieu de travail, qu’ils frôlent le 4ème âge ou soient encore mineurs et quand je dis mineurs je parle de mineurs de sûrement moins de 10 ans aussi, qui piquent des fous rires délibérément bruyants et orientés, qui vous humilient avec des commentaires sexuels quand ils ne vous harcèlent sexuellement directement, tous ces gens sont coupables.

Ce sont eux les coupables.

Et la justice ne fait rien.

 

Pire, si vous venez un jour à avoir l’outrecuidance de dire ne serait-ce qu’un bout de toute la haine, les humiliations, le mépris, et le harcèlement quotidien que vous subissez, soyez assuré que les auteurs à l’origine de votre calvaire se précipiteront chez un avocat ou au commissariat pour chialer leurs statuts de pauv’ pitit’ victime à eux.

Et la justice ne fera toujours rien pour vous.

 

Oui il arrive un moment où l’on ne supporte plus d’être en vie, ce n’est pas moi qui vous dirai le contraire. Mais ce n’est pas parce que vous êtes faible, ni parce que vous êtes ce que ces personnages tordus lâches et jusqueboutistes prétendent, c’est juste parce que la limite du supportable est dépassée depuis longtemps.

Superman et superwoman… ça n’existe pas.

 

N’oubliez jamais qui sont les coupables.

Ce n’est pas à la victime de se sentir coupable.

Ce n’est pas à la victime de baisser les yeux.

L’indignité est sur les coupables.

 

Ne leur faites pas le plaisir de baisser les yeux ni de raser les murs même si vous ne pouvez plus aller acheter un sandwiche dans certaines boulangeries sans subir le rictus de mépris et les commentaires sexuels de la vendeuse en toute impunité, même si vous ne pouvez plus aller prendre un café dans certains établissements sans subir le rire bruyant et méprisant  de la patronne elle-même ou d’un couple de septuagénaires toujours tordus de la chose à leur âge, même si vous ne pouvez plus manger dans certains établissements sans vous faire filmer à la dérobée par des mineurs eux-mêmes rigolards et méprisants qui de toute évidence ont eu droit à des images sexuelles de vous alors qu’ils ne sont que des enfants.

Oui c’est ça le quotidien d’une personne harcelée.

 

Votre plus belle victoire sera de rester en vie et de rester debout.

Restez vous-même, sans honte ni complexes. Ces gens ne valent pas la peine que vous deveniez quelqu’un d’autre à cause d’eux. Ce serait un comble de leur accorder ça.

Préservez votre intégrité.

 

Avec le temps, et en sortant du silence soyons logique, vous vous apercevrez qu’il reste des êtres humains dignes de ce nom, et même des êtres humains dignes de ce nom qui vous tendront la main pour que vous puissiez vous en sortir.

 

Aussi rude et sordide qu’est pu devenir votre quotidien, rappelez-vous que tout le monde n’est pas comme vos harceleurs, et rappelez-vous également que ce sera temporaire car la vérité fini toujours par devenir publique.

Alors n’oubliez pas qui sont les coupables, et parlez, parlez jusqu’à ce que l’on vous écoute.

NON AU HARCÊLEMENT !!!

Amandine Roy.