28 octobre 2017 de 17h00 à 20h00

 

image121

La médiumnité a pour avantage lorsque l’on se trouve en grand danger de blessures graves ou de mort, d’en être averti avant ou en temps réel, ou les deux.

Bien sûr j’adorerais que ce soit systématique et être prévenue rapidement… pas plusieurs mois après.

Par deux fois alors que j’aurais pu, dû, y rester, j’ai été épargnée parce qu’avertie et aidée.

Donc je ne néglige pas ce genre d’avertissement.

Et pendant plusieurs heures le samedi 28 octobre dernier mes oreilles ont bien chauffé. Le pic de risque se situait entre 17h00 et 20h00. On me l’a bien répété.

Mon blog a été trouvé par des personnes liées à l’attentat « électrique » annoncé pour début novembre. Ils ont déversé beaucoup de colère sur mon nom, décidé de venir me tuer, et se rengorgeaient sur comment ils allaient tirer à travers ma porte avec moi derrière.

Évidemment il n’était pas question d’attendre bêtement chez moi que ça arrive.

Évidemment je ne vais pas préciser l’endroit que j’ai rejoint pendant plusieurs heures.

Un peu avant 20h00 on m’a prévenue qu’ils avaient finalement décidé que je n’étais pas suffisamment importante. (Coup du trajet, mise en péril potentielle de leur plan d’attentat…)

Au cas où j’ai gardé ça pour moi.

Mais nous sommes le 10 et force est de constater qu’il n’a pas eu lieu.

Je crains qu’ils attendent exprès pour décrédibiliser ma parole et s’organiser un « nouvel » effet de surprise.

C’est pour ça que j’ai décidé d’en parler aujourd’hui.

Ce serait préjudiciable de croire que c’est oublié.

Et je le précise d’autant plus qu’il vient de se dérouler une attaque délibérée avec une voiture du côté de Toulouse… « Pas le sud mais presque »… « Un foyer d’islamistes »…

Je vous invite à relire les informations publiées précédemment à ce sujet.

Tout ce qu’on parviendra à s’éviter est bon à prendre.

Bien à vous,

Amandine Roy.

Incendie de la gendarmerie de Meylan

Lors des informations transmises en médiumnité le 18 octobre dernier et transmises à mon tour par deux fois aux autorités les 18 et 19 octobre derniers il était question d’un petit attentat (le procureur a envisagé d’abord une enquête pour acte terroriste avant de se raviser), en octobre (le 26 octobre c’est bien en octobre), qui serait une agression caractérisée (maintenant c’est une enquête pour acte criminel).

La partie que j’avais le moins compris s’éclaire complètement, s’est éclairée complètement, quand j’ai su que c’était une gendarmerie plus spécifiquement le bâtiment où logent les familles qui était visé.

En effet ce sont les gendarmes qui sécurisent les fêtes nationales dans les zones non urbaines qui sont la majorité du territoire et ils n’étaient pas à la fête sur ce coup-là. Oui ils sont liés à la nation puisqu’ils assurent les fonctions régaliennes de l’état sur les territoires où ils exercent leur autorité. Oui ils ont une identité forte. Oui ils sont une communauté car ils logent sur place avec leurs familles en caserne.

Et oui il aurait pu y avoir une petite fille victime car c’est le bâtiment où logent les familles qui a été lâchement visé en pleine nuit avec une sortie cadenassée, sachant que ce qui tue le plus les victimes d’incendie ce sont les fumées toxiques bien avant le feu en lui-même.

L’intention de tuer est flagrante.

Je me réjouis que les gendarmes bien entraînés et les pompiers rapidement arrivés aient réussi à éviter qu’il y ait une ou plusieurs victimes.

Cette fois ils n’auront pas réussi à tuer.

De mon côté j’avoue que je reste un peu sur ma faim.

J’aurais préféré qu’on me dise clairement qu’il s’agissait d’une gendarmerie.

J’espère obtenir plus de précisions à l’avenir.

Bien à vous.

Amandine Roy.

Agenda conférences et stages 1er semestre 2018

Samedi 27 janvier à 14h30 à Angers conférence : « Après la mort… la vie »… elle m’a été à nouveau demandée.

Samedi 17 février à 14h30 à Angers conférence : « Libre-arbitre »… pour celles et ceux qui n’ont finalement pas pu venir en septembre.

Samedi 17 mars à 14h30 à Angers stage N°=1 : « Vivre avec ses perceptions mediumniques »

Samedi 07 avril à 14h30 à Angers conférence : « Vies antérieures ».

Samedi 26 mai à 14h30 à Angers stage N°=1 : « Vivre avec ses perceptions mediumniques »

Samedi 02 juin à 14h30 à Angers conférence : « Vies antérieures »

Samedi 23 juin à 14h30 à Angers stage N°=2 : « Exercer sa médiumnité ».

Au plaisir de vous recevoir.

Amandine Roy.

À mon grand regret…

Depuis des mois je suis restée discrète à ne rien divulguer pendant que des mauvaises langues parmi les plus jusqu’auboutistes et manipulatrices du milieu ont continué leurs délires à mon détriment avec entre autres conséquences un grand dénuement qui augmente encore l’indignité à laquelle je suis réduite pour vous recevoir dans cet appartement, et augmente aussi bien sûr mon embarras de vous y recevoir.

Et de l’autre côté rien de positif, même pas un bonjour ou un merci.

Je laisse à ces gens la responsabilité de leurs actes.

Dorénavant je vais commencer par m’aider moi. Je publierai régulièrement sur ce blog dans deux nouvelles rubriques :

  • Crimes et disparitions
  • Risque attentat

La nouvelle rubrique : « Crimes et disparitions » commencera par l’article : « Puis-je vous être utile dans le cadre d’une enquête ? », suivi de ce que j’ai envoyé par mail aux enquêteurs qui recherchent Maëlys sous le titre : « Disparition Maëlys ».

La nouvelle rubrique : « Risque attentat » commencera par l’article : « Soutenir la prévention du risque attentat  » suivi de ce que j’ai reçu en médiumnité les 17 et 18 octobre derniers et transmis par deux fois aux autorités les 18 et 19 octobre derniers sous le titre : « Prédiction risque attentat octobre et novembre 2017 ».

Le temps de réorganiser le blog et vous y retrouverez ces deux nouvelles rubriques avec les dernières informations reçues qui y correspondent.

Bien à vous.

Amandine Roy.

Et pourtant on me demande de continuer d’espérer

Ma vie a tellement été empêchée, salie, dénigrée, humiliée…

Il est déjà tellement presque trop tard pour tellement de choses…

Que l’espoir qui s’accroche ressemble de plus en plus à une mauvaise cam’ dont il est temps de décrocher sous peine de tomber pour de bon dans le masochisme.

Et pourtant on me demande de continuer d’espérer.

Les personnes extérieures à ce milieu, les scientifiques, les professions médicales, pour celles et ceux qui hurlent à la schizophrénie dès que l’on parle de perceptions autres que les cinq sens officiels du modèle socratique qu’ils n’ont pas pris la peine de mettre à jour depuis plus de 2400 ans, ne mesurent pas à quel point la réelle déstabilisation potentielle vient de la cohabitation pas toujours confortable et souvent frustrante entre d’un côté les informations obtenues par les autres sens et de l’autre la banale réalité du vécu avec tout ce qui fait… aussi… la bassesse du genre humain.

Et pourtant on me demande de continuer d’espérer.

Amandine Roy.